Fête champêtre du 2 septembre

Fête champêtre au Scheutbos

37 amis du Scheutbos étaient au R-V ce samedi 2 septembre à 10h pour la demi-journée de nettoyage d’automne, et au moins autant nous ont écrit leur regret (c’est un peu exagéré quand même) d’être en vacances. Nous continuons à constater une  nette baisse du volume de déchets jetés par les promeneurs, et il a donc fallu dévier l’énergie (considérable) des volontaires  vers des tâches de gestion comme l’entretien des chemins. Les volontaires ont été divisés en 4 corporations confiées chacune à un leader expérimenté (nous n’avons pas eu connaissance d’abus de position dominante de leur part ; le délai légal pour le dépôt de plaintes éventuelles expire le 31 octobre) .

Equipe de choc

  1.  

Caillebotis avant

 

Les charpentiers, chargés de la réparation du caillebotis du chemin de l’Oiselet. Pas une mince affaire : les planches de 4 cm d’épaisseur en bois aussi dur que leur travail ont mis à l’épreuve leur créativité. Ils ont également scié un massif de buddleias qui envahissait le chemin Deraedt, améliorant ainsi la sécurité routière dans la capitale : il y aura moins de cyclistes borgnes sur nos routes.

  1.  

Reparation caillebotis

Deraedt avant

Deraedt apres

 

Les pêcheurs, qui ont dégagé les chemins du petit bois nord, éclairci la végétation autour de nos précieuses valérianes officinales et – ce qui aurait dû être le clou du spectacle – enlevé le gros pneu de la mare du bois nord, qui nous nargue depuis 20 ans. Hélas pour notre photographe posté en embuscade, personne n’est tombé dans la mare, grâce au harpon télescopique prêté par les Plantations ; comme quoi, même les grosses gaffes ont leur utilité.

La gaffe

 

Les facteurs, dont le long parcours à couvrir exigeait des marcheurs endurcis. Comme ils ne trouvaient pas assez de détritus à l’intérieur du Scheutbos, ils ont nettoyé la rue de la Vieillesse heureuse et le chemin conduisant au Linde, ce dont le comité leur est infiniment reconnaissant, puisque ses membres empruntent très fréquemment ce chemin. Découpe et évacuation de barbelés font également partie de leurs faits d’armes.

 

Les dentistes, qui ont arraché la renouée rue de l’Aubade, et une partie du liseron dans la roselière. Scié un arbre et surtout dégagé les nombreux chemins envahis par les ronces.

 

Un grand merci à tous et toutes !

N’oublions pas nos amis de la Commune sans qui cet événement convivial ne pourrait avoir lieu : les Plantations qui nous prêtent le matériel, l’Atelier qui monte et démonte les tentes, et la Propreté Publique qui vient recueillir notre récolte. Merci à eux aussi !

Et, bien sûr, tout s'est terminé par le pique-nique traditionnel.

 

La fete